Pensionnat Naishou

Forum type Scolaire / Fantastique [He/Ya/Yu autorisé NC-16]
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum jusqu'à un nouveau staff. Vous pouvez toujours rp les loulous.

Partagez | 
 

 Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wavy Orinhuma
Débutant(e)
Débutant(e)
avatar

Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 4

MessageSujet: Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]   Dim 5 Mar - 17:23



Wavy Orinhuma


Informations Basiques


Nom prénom
Nom - Orihnuma
Prénom -Wavy
Surnom -Wav', Carot,  Pumpkin
Age - 18 ans
Nationalité - Juntegai
Orientation Sexuel -pansexuelle
Situation Financière -aisée
Situation Martiale -célibataire
Groupes -Hybrides

Pouvoir/Espèce - Lapin (Bleu de Beveren)

CAPACITÉS EN ATTAQUE
★★★★★★★★★★
CAPACITÉS EN DÉFENSE
★★★★★★★★★★
CAPACITÉS EN SOIN
★★★★★★★★★★


*Je n'ai qu'une chose à vous dire le psy: Be cool !*



Qui suis-je ?


Histoire



*Voilà, deux heures que j’attends la petite Wavy qui était censée me voir pour notre première petite séance. Je ne comprends pas pourquoi la demoiselle à autant de retard. Aurait-elle annulé ? Non, ses parents auraient eu tout de même la décence de prévenir, du moins je l’espère. Mais pourquoi devrais-je m’inquiéter ? Son père est un homme responsable, j'ai bien pu le constater lors de notre tout premier rendez-vous. Ce n’était pas un homme de mauvaise éducation, cela se voyait. Alors autant rester calme. Tandis que les minutes défilaient, je tapotais de ma plume, le calepin que j’espérai pouvoir remplir de ratures et d’analyse grâce à la jeune fille qui se faisait attendre. Lui était-il arrivé quelque chose ? Je ne l’espérai pas, ce serait bien malheureux. Brusquement, la porte de mon bureau s’ouvrit dans un fracas, je sursautai en voyant la jeune fille à la chevelure argentée m’adresser un air désolé*
-Bonsoir ! Désolée du retard j’ai eu quelques légers soucis ! Je suis Wavy. Wavy Orinhuma.

*J’ajustai mes lunettes en reprenant un air impassible de sorte à ne pas l’effrayer où la gêner et lui fit signe de s’asseoir d’un geste de la main, ce qu’elle fit sans discuter en ne me lâchant pas du regard*

-Bonsoir mademoiselle, ce n’est pas bien grave. Nous allons commencez la séance si vous le voulez bien.

Je toussai un bon coup avant de porter mon regard au calepin qui ne serait bientôt plus vierge. Je dégageai ma voix afin de débuter officiellement la séance :

-Bien, j’aimerai que vous vous présentiez.
*Elle se mit alors à se gratter la tête avec un air benêt collé au visage avant de sourire à nouveau*
Ben mon nom c’est Wavy Orinhuma, j’ai 18 ans et je vis avec mon père, ma mère et frères et sœurs.
-Quel style de vie avez-vous ? Est-ce compliquée ?
Oh non !: s’écriait-elle : ma vie est bien plus que facile ! Mes parents sont tous deux de grandes personnes travaillant dans la garde impériale. Nous vivons dans une situation financière plus que correcte, si correcte que nous avons notre personnel de maison, voyez-vous ? Je n’ai pas de problème existentiel et je me plaît bien à vivre avec ma famille même si un jour je souhaite moi-même travailler aux côtés de ma famille. Ou peut-être devenir impératrice qui sait ? Si je met toutes les chances de mon côté, je sais que cela sera possible !

*La demoiselle  semblait ravie de parler de sa jolie petite vie qui donnait envie de la connaître sous les moindres détails, mais je me devais de rester professionnel et régler ses soucis, je ne pense pas que ses parents lui ont proposé de voir un psychologue pour rien. En silence, je l’observai, curieux avant de reprendre mes questions : *
-Donc vous n’avez aucuns soucis ?
-Aucun !
-Et vous vous plaisez au pensionnat Naishou ?
Elle semblait alors surprise par ma question, sans doute étonnée que je connaisse le pensionnat de notre belle ville impériale, Juntegai, avant de secouer la tête comme pour se reprendre :
-Oui très bien, même si il est normalement pas autorisé que je sorte de l’établissement, heureusement que mon professeur principal était là pour m’aider.

*J’acquiesçai en souriant. Tout d’un coup, quelque chose me revint en esprit. La demoiselle s’appelait bien Orinhuma ? Quelques années plus tôt, j’avais reçu un patient du même nom et pourtant….*

-Oh..

*Non, peut-être me trompais-je ? Et pourtant, rien qu’en y pensant, je comprenais pourquoi la voix de son père me semblait si familière. Je fronçai alors les sourcils de mécontentement face à cette question me tourmentant tant tandis que la demoiselle m’observais d’un air interrogateur. Il y avais des choses que je ne comprenais pas dans cette petite histoire et il fallait bien que je mette les choses au clair. Incertain, je pris quand même la décision de poser une question à la demoiselle :
-Dites-moi, connaissez vous un certain Mad Orinhuma ?
Elle sourit de plus belle :
-Ouais ! C’est mon grand frère !

Je me figeai sur place. Son frère ? Impossible. Ce n’était pas un lapin mais un requin. C’est alors que quelque chose sembla s’éclairer en mon esprit. Plus tôt, j’avais justement fait des recherches sur la famille Orinhuma, elle n’était composé que de requin et aucun lapin n’y régnait, ce qui n’était pas croyable puisque la demoiselle se tenant devant moi en était un. Elle me regardait avec de grands yeux et un énorme sourire enfantin tandis que je la dévisageais sans réellement le vouloir. Sceptique, je m’installai au fond de ma chaise comme pour me préparer à quelque chose d’effrayant. Il y avais quelque chose de pas normal dans cette histoire.*
-Ho hé bien c’est étonnant.
Pourquoi monsieur ?
-Hé bien..

*Tout d’un coup son regard changeait alors d’expression et son sourire se rétrécit, pour se remplacer en un sourire à glacer le sang*

Ah. Je vois.
Elle soupirait alors, les yeux clos pendant un instant avant de les rouvrir, les yeux aux prunelles enflammées, une drôle de lueur traversait son beau regard violacé. Elle croisait les jambes et plaçait ses mains derrière la chaise comme pour s’étirer en baillant.
Avez-vous quelque chose à me demander monsieur ?
-Hé bien : balbutiais-je Oui, je ne comprends pas, Mad est votre frère et pourtant, vous êtes un lapin…Alors que toute votre famille sont des requins.
-Et comment le savez vous ?: dit elle, faussement enjouée : Mad n’aurait jamais dit un traître mot nous concernant.
*Je sursautais face à cette soudaine façon de parler. Douce et enjouée, alors qu’il n’y avais même pas quelque minutes, elle m’adressait un regard incendié. Ne me démontant pas, je tentais tant bien que mal de la fixer droit dans les yeux, tandis qu’elle, m’adressait un joli sourire.
-Et pourquoi cela ?

Parce que bien qu’ouverte, notre famille reste secrète. Comprenez bien que nous avons nos raisons.
*Elle se levait alors pour approcher sa chaise de la mienne et s’y installais à nouveau. Son regard intimidant se posait sur mon visage tandis que son sourire parvenait à me réchauffer le cœur*
Nous avons tous nos secrets, monsieur. Un monde sans secret serait un monde détruit vous ne le pensez pas ? Pour qu’un monde se rapproche un peu plus du bonheur, il en faut des secrets. Et nous, Orinhuma, nous ne souhaitons que le bonheur de ce monde. Le secret n’est pas le mal, il y a des choses à ne pas découvrir et tenter de le faire, c’est ça le mal..
Un silence s’installait dans la salle. Elle souriait, je lui souriais en retour, toutefois très inquiet. Elle levait tout d’un coup en sautillant d joie :
La séance est fini je présume ?
*Je regardais ma montre, la petite avait raison mais le temps était passé vite, je lui adressai un regard faussement enthousiaste tandis qu’elle m’observait avec un grand sourire*
N’oubliez point mes paroles.
* Sur ses mots, elle disparut. Naishou l’avait sans doute rappelé. Je soupirai d’aide. Cette petite était pleine de mystère et involontairement, je ne voulais découvrir ce qu’elle me cachait comme toute sa famille. Mon regard se tournait vers un des dossiers trônant sur mon bureau, où une photo y était déposée, une photo où elle y était. C’est vrai que son père m’avait envoyé sa photo pour que je la reconnaisse. Avec lenteur, je l’a pris et l’apportai à mes yeux. Une bien jolie jeune fille que voilà. C’est alors qu’une sueur froide s’écoulait tout le long de ma nuque. Là, sur la photo, ce n’était pas elle. Certes, la jeune fille lui ressemblait trait pour très, mais cette fois, son regard était orangé et un grain de beauté se trouvait sur sa lèvre. J’observai longuement la photo. Qui était-elle ? Sa sœur ? Une bonne question à laquelle il fallait une réponse. Peut-être que si je découvrais son identité, j’en apprendrais plus ? Le problème, c’est que je ne devais m’immiscer dans sa vie, elle m’avait mise en garde. Que faire ? Désobéir ? Ce serait mauvais et pourtant, je voulais tant comprendre. Je me levai et posais mon regard sur les dossiers dérangés, décidé. Il allait falloir que je comprenne certaines choses, j’en étais bien obligé si je ne voulais finir mes jours dans le doute à cause de cela. Cela était peut-être absurde et je ne savais pas où je mettais les pieds. Mais il le fallait, pour mon bien. Et pour le bien de « tous » qui sait ?



Moral


*Assis dans une pièce sombre, une petite fille jouait avec ses doigts et balançait ses pieds face à un homme au visage sévère, tenant un calepin dans ses mains où  il écrivait sans cesse, qui n’était autre que moi. Je venais de lui demander de se décrire, ce qui surprit la petite fille, qui finit alors par baisser la tête, le visage sombre et les yeux dans le vide*

L’imbécillité. Mot complexe signifiant l’absence d’intelligence ou encore la présence de la stupidité. Un mot qui n’a aucune qualité et qui est même très péjoratif. Un mot dont personne ne voudrait être qualifié. Un mot qui a très servi pour mon entourage ne cessant sans cesse de me rabaisser. Un mot qui fait mal. Un mot qui blesse profondément et qui lisse toujours une ouverture dans le cœur de la personne malgré qu’il se soit guéri. Un mot qui n’a pas sa place en ce monde. Un mot dont je suis l’icône parait-il. Comment devrais-je le prendre ? Hein dites-moi… Comment, une fille que toute sa vie blessée par ses camarades pourrait-elle mieux se sentir ? Même avec un psychologue… Je ne sais pas si je pourrais continuer à vivre…*Elle ramenait ses mains à son visage en serrant les dents, visiblement, la petite fille était une de ses personnes complètement chamboulée de l’intérieur. Non seulement, elle souffrait des attaques de ses camarades mais en plus, elle souhaitait à présent mettre un terme à sa vie. Faute de compassion, je décidai de m’écarter un instant de mon travail pour pouvoir la réconforter*

-Vous savez mademoiselle il ne faut…
Je n’eut pas le temps de finir ma phrase qu’elle se mit à rire. J’hoquetai alors de surprise face à la petite qui relevait la tête et qui, à mon plus grand choc, avait collé à son visage, un sourire resplendissant et un regard déterminée et dit joyeusement :

Mais je déconne !

Croyez-vous sincèrement que je fais partie du groupe de ces personnes ne voyant comme échappatoire, que la mort ? Hé bien non. Je n’y ai même jamais pensé. L’idée de mettre fin à mes jours me semble très stupide vu que la vie ne m’a pas offert le droit de voir le jour pour un rien. Je suis jeune, vous le savez hein ? Je ne vois pas pourquoi je devrais passer sous le trépas maintenant ! Et puis, monsieur ce n’est pas non plus mon genre de me lamenter face à un inconnu quand même, déjà que mes parents m’ont interdit de parler à quelqu’un que je ne connais pas, sauf pour aujourd’hui, je ne crois pas qu’ils accepteraient que je pleure. Bon. Je ne suis pas une lumière et vous, vous n’êtes pas mon cadet mais laissez-moi vous apprendre une chose : Et puis, monsieur ce n’est pas non plus mon genre de me lamenter face à un inconnu quand même, déjà que mes parents m’ont interdit de parler à quelqu’un que je ne connais pas, sauf pour aujourd’hui, je ne crois pas qu’ils accepteraient que je pleure. Vous jouez à des jeux vidéos. Ben dites-vous que la vie s’en ais un et si tu fais une connerie, ben, c’est « GAME OVER » pour toi. C’est comme ça que je vois la vie et je sais que j’y ai ma place parce que bon, si en tant que spermatozoïde, j’ai su gagner la course, ce n’est pas pour rien, vous êtes d’accord avec moi non ? Peut importe ! C’est ainsi que je pense, je respecte votre avis, mais voilà, je considère le mien plus censé, m’voyez ? Et puis, comme je le disais out à l’heure, je ne suis considérée comme une imbécile par quelques petites poussières de ce monde, mais...

*elle pouffe de rire, un air enfantin collé au visage, ses yeux reflétant toutefois un air moqueur*

Ce n’est pas eu qui font ma vie, voyez-vous ? Hé puis, d’un côté, je suis contente d’être une imbécile, parce que cela prouve qu’ils ne me considèrent pas comme l’un des leurs. Et ça, c’est le plaisir absolu. Ouais, c’est vrai, parfois, j’ai un raisonnement très idiot, mais je suis comme ça, et personne ne me changera, comprenez-le bien, mais cela ne me dérange pas du tout et je fou totalement des avis des autres ! Quoique non… Parce que je me dis qu’il faut tout de même les écouter lorsqu’ils ont quelque chose de censé à dire. Mais comme c’est rare… Ben, c’est rare ! Désolée, je ne savais pas quoi répondre rien qu’en réfléchissant à la bêtise de ce monde !

*Brusquement, elle tombe dans un grand fracas après s’être penché un peut-trop avec sa chaise et se met alors à glousser pour ensuite se relever et remettre la chaise en place*

Il est préférable que je reste debout finalement ! Oui, je crois que vous l’avez remarqué, je suis une fille qui à de l’énergie à revendre : dit-elle en tapant dans ses mains : de l’énergie à revendre, mais que je dois savoir canaliser ! Parce que sinon je risquerai de me brûler les doigts, comme vous l’avez vu en cet instant. Trop de dynamisme tu le dynamisme comme dans n’importe où il y a du surplus de quelque chose. Oui, je suis dynamique et énergique, mais par contre, je sais qu’il faut tout de même que je garde la tête sur les épaules quoi qu’il arrive, dans n’importe quelles situations, même dans celle-ci bien que je n’aie pas mis ma pratique à l’œuvre.

-Mais d’où vous viens un tel raisonnement ?

C’est alors qu’elle se mit à sourire  de plus belle, mais cette fois, bien que se fut très discret, je pu voir une pointe de sérieux dans son regard.

- Vous savez, il y a des moments dans notre vie où nous devons savoir faire la part des choses. Et moi, je suis déjà passée par là. Certes, je reste une jeune fille optimiste et joviale dans n’importe quelles occasions, mais une partie de moi me crie d’être courageuse et sur mes gardes le monde est bien trop dangereux pour se permettre d’être ingénu. C’est pourquoi, j’aimerai un jour, expliquer ça au plus jeune ou encore, à mon entourage, c’est même ce que je fais lorsque j’en ai l’occasion. Hors de question de laisser d’autres personnes dans une situation qui leurs serait fatale même si pour le moment, je ne suis pas en mesure de sauver un quart de la population et que je suis faible. Peut-être que j’aimerais que l’on me protège comme je veux protéger. Peut-être, que j’ai besoin que quelqu’un s’occupe de moi comme je voudrais m’occuper de quelqu’un. Mais, pour le moment, je n’ai personne pour me sentir en sécurité, alors, je protège tout de même dès que j’en ai besoin, voyez-vous ? Je n’aime pas du tout l’injustice. Lorsque je vois des personnes l’utiliser, j’ai juste une envie qui est... *Un rictus se fit sur son visage  tandis que son regard brillait d’une lueur étrange. Étrange au point de m’en inquiéter. Mais brusquement, celle-ci se reprit et sourit sincèrement*

Bref ! Pour résumer je suis une gamine qui aime la vie et qui a son honneur tout simplement !

*Elle se mit à rire de bon cœur. Si tout ne dépendait que de moi, c’est « d’étrange » que je la qualifierai…*



Physique


Wavy est une fille de grande taille, mesurant 1m79 grâce à ses grandes jambes, sur lequel les, elle tient bien. Il est vrai qu’avoir un visage anguleux est plutôt plaisant, mais lorsque l’on possède une paire d’oreille longue comme les siennes et un nez retroussé, ce n'est pas toujours "cool". Il est vrai qu’avoir un visage anguleux est plutôt plaisant, mais lorsque l’on possède une paire d’oreille longue comme les siennes et un nez retroussé, ce n'est pas toujours "cool". Mais malgré cela, Wavy ne se déteste pas, non, elle remercie même la vie de lui avoir offert un corps si agile et si fort malgré le fait qu'elle ne soit pas un tas de muscle. Wavy reste fière de son corps bien qu'il ne soit pas parfait. Au bas de son dos, on peut y apercevoir une toute petite queue de lapin, une petite queue qu'elle cache sous ses vêtements et que nul ne peut voir. En ce qui concerne ses vêtements, Wavy met la plupart du temps des uniformes de policier qu'elle pique toujours à son grand frère, se sentant parfaitement bien à l'intérieur puisqu'ils lui donnent l'impression de faire partie, tout comme son frère, des forces de l'ordre. Un style particulier ? Oui, ça l'est, mais cela ne la dérange pas. Avec une démarche toute guillerette et un sourire éclatant, c'est clair, la petite Wavy ne passe pas inaperçue, vous ne trouvez pas ?



Vous


Hello la compagnie !  Donc rapide présentation: moi c'est Neho et j'ai l'âge requis pour être majeur. Je suis arrivée ici par hasard mais je ne regrette pas d'être venue. J'espère faire votre connaissance à tous et donc, à la prochaine et gros bisous  <3



Fiche de présentation par Rydia sur Libre Graph.




Dernière édition par Wavy Orinhuma le Mar 7 Mar - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takaya Furuya
Débutant(e)
Débutant(e)
avatar

Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 73

MessageSujet: Re: Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]   Mar 7 Mar - 9:46




Question ?

Avant la validation

Coucou mon lapin et bienvenue dans l'aventure de Naishou. Avant de te valider, il y a quelque petite chose à modifier.

Tu es de Juntegai, sache qu'à Juntegai il n'y a pas de technologie s'est très mal vu. Donc il n'y a pas de téléphone portable et de stylo. Pour le stylo, c'est des plumes. Pour le travail de tes parents, ce n'est pas dans les forces de l’ordre qu'ils peuvent travailler à Juntegai, mais dans la garde impériale. Juntegai est une ville impériale.

Après j'ai une question, ton psychologue est sur quelle surface, la Terre ou Juntegai ?
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wavy Orinhuma
Débutant(e)
Débutant(e)
avatar

Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 4

MessageSujet: Re: Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]   Mar 7 Mar - 12:01

Hello et déjà merci !
J'ai changée ce qu'il fallait et pour ce qui est du psychologue, il se trouve à Juntegai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takaya Furuya
Débutant(e)
Débutant(e)
avatar

Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 73

MessageSujet: Re: Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]   Mar 7 Mar - 16:02




Validé

Bienvenue dans l'aventure

Salut mon lapin, je t'annonce que tu est valider. Ton personnage est super et en plus j'adore ton écriture.

Pour le niveau, je te mets niveau 2. Amuse-toi bien parmi nous.
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wavy Orinhuma
Débutant(e)
Débutant(e)
avatar

Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 4

MessageSujet: Re: Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]   Mar 7 Mar - 16:14

Merci beaucoup ! *bisousbisous*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wavy: À la recherche du bonheur ![100 %]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Satine #A la recherche du bonheur
» Je recherche le bonheur.
» Sequim ~ A la recherche du bonheur
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Naishou :: Validées-
Sauter vers: